#womenIRL

Inès & Delphine de Showroomprivé, au Cambodge pour l’association Toutes à l’école

13 Juillet 2017

Elles sont Chargée de Ventes et Account Manager au sein de showroomprive.com et elles partagent un engagement commun : l’humanitaire.

Il y a quelques semaines, Showroomprivé a sélectionné deux de ses collaboratrices pour rejoindre le Cambodge et aller à la rencontre des petites filles de la classe qu’elle parraine avec l’association Toutes à l’école. Durant toute une semaine, les deux bénévoles ont participé activement aux activités des écolières et accompagné les petites filles dans leur quotidien.

Elles nous livrent leurs impressions et partagent avec nous ce beau voyage. 📸

1. La première idée qui vous est passée par la tête quand vous avez su que vous partiez au Cambodge ?

(Delphine) De pouvoir partager un vrai bout de vie avec les petites filles de l’école ! Mais aussi avec les bénévoles et tous ceux qui font vivre l’association au quotidien, Cambodgiens ou étrangers. Des repas, des discussions, des jeux, des danses. C’était cela le plus fort finalement, aller à la rencontre les uns des autres !

(Inès) Ce n’était pas vraiment une idée mais plutôt la surprise d’être sélectionnée. Je n’en revenais pas, j’ai dû faire répéter au moins 2 ou 3 fois la personne qui m’a appelée pour me l’annoncer !

2. Comment votre entourage a réagi à l’annonce de ce voyage au Cambodge ?

(Delphine) J’aime beaucoup voyager ! Quand j’avais 16 ans, je suis allée aider à la construction d’une école au Bénin et depuis je parcours l’Europe et l’Asie dès que j’en ai l’occasion, backpack sur le dos. L’annonce de mon départ n’a donc surpris personne ! Mon entourage et mes collègues ont immédiatement participé à la cagnotte créée pour l’occasion à destination de l’association. Famille et amis m’ont tous dit que ça me ressemblait bien de partir dans ce cadre associatif et qu’ils étaient fiers de mon engagement.

(Inès) Ils ne me croyaient pas (à vrai dire je n’en avais même pas parlé à mes amis) et m’ont dit que j’avais beaucoup de chance de pouvoir vivre cette expérience. Mes parents, quant à eux, étaient très fiers de moi !

3. Quels ont été vos lieux coups de cœur ?

(Delphine) Je suis allée au Cambodge il y a 3 ans et j’ai vraiment aimé redécouvrir Phnom Penh sous un angle différent, avec des gens qui y sont nés ou y habitent depuis des années. J’ai surtout adoré parcourir les allées étroites des marchés à la recherche de chaussures, vêtements et fournitures pour les petites filles, avec Mimi, Cannoise à l’énergie débordante qui a été directrice de l’internat Happy Chandara pendant 10 ans.

(Inès) D’un point de vue touristique, le Palais Royal à Phnom Penh. C’était ma première fois en Asie donc la première fois que j’avais l’occasion de voir des temples de la sorte.

4. Une anecdote de galère à partager ?

(Delphine) La mousson ! Le tout dernier jour, en partant de l’école, j’ai bien cru que notre tuk-tuk allait se transformer en bateau ! C’était plus drôle qu’une vraie galère et nous sommes finalement arrivées à bon port sans encombre !

(Inès) La pluie oui ! Les saisons et le climat sont totalement différents, c’est le début de la mousson en juin, il pleut une bonne fois par jour (et pas qu’un peu).

5. Votre souvenir le plus marquant ?

(Delphine) Quand j’ai annoncé à Nita, une élève de la classe sponsorisée par Showroomprivé, que je partais le soir-même elle était très triste. Je me suis rendue compte qu’en très peu de temps, nous nous étions tous beaucoup attachées les unes aux autres. Son dessin est sur mon frigo !

(Inès) Il y en a évidemment beaucoup mais je dirais la levée de drapeaux que j’allais voir tous les matins. Chaque jour à 7h30, avant le début des cours, les filles chantent l’hymne national. Tout cela avec une discipline incroyable, c’était magique.

6. Comment s’est déroulée la rencontre avec les jeunes cambodgiennes de l’école ?

(Delphine) Hyper naturellement ! Plein de câlins, de bisous et évidement des tresses dès notre première vraie soirée à l’internat. Le rituel obligatoire !

(Inès) Très naturellement, on voyait dans leur regard qu’elles étaient contentes de voir de nouveaux visages et à chaque fois que l’on en croisait on avait le droit à des “Bonjour Madame” !

Nous avons également été très bien accueillies par la classe parrainée par Showroomprivé, la 7C. Les filles étaient très reconnaissantes. Un soir, deux d’entre elles, Srey Moc et Nita, qui logeaient comme nous à l’internat, sont venues me dire “We want to thank you for coming and for what you’re doing” !

7. Quels sont, selon vous, les défis à relever pour assurer un meilleur avenir pour les petites filles au Cambodge ?

(Delphine) Leur éducation est primordiale pour leur assurer un bon avenir. Mais Happy Chandara, au-delà d’un enseignement de qualité, les sensibilise également à leurs droits en tant que filles et donc futures femmes. Je trouve ça extrêmement important qu’elles en soient conscientes.

(Inès) C’est un projet sur le long terme et l’éducation en fait partie intégrante. Il faut savoir que le pays se reconstruit d’un génocide assez récent (fin des années 70). Cela prendra plusieurs générations pour que les mentalités évoluent et que le pays se redresse.

8. Des conseils pour celles qui souhaiteraient visiter ce pays ?

(Delphine) Ne pas se cantonner à Angkor. Passez-y évidemment, car c’est un trésor d’histoire, mais allez aussi à la découverte des îles du Sud, des cités lacustres tout au long du Mékong et surtout à la rencontre des habitants ! Certains grands-parents parlent un français limpide et sont des mines de bons plans !

(Inès) Profitez des paysages et de la culture, voyagez autant que possible à travers le pays et n’oubliez pas de discuter avec des locaux !

9. Qu’avez-vous retiré de cette expérience ?

(Delphine) Beaucoup de joie de voir la passion émaner de cette association et de voir le bonheur de ces enfants. Une grande envie d’y retourner ou d’aider depuis la France. Et aussi envie de mobiliser toujours plus de personnes à de magnifiques projets comme « Toutes à l’école ».

(Inès) En plus d’un voyage totalement dépaysant à l’autre bout du monde, c’était une expérience de vie très enrichissante qui m’a fait prendre davantage conscience de l’histoire cambodgienne mais aussi de la chance qu’ont les enfants ici en France. Je tiens également à féliciter l’équipe de Toutes à l’école qui a construit cette magnifique école et qui accompagne les filles au quotidien.

10. Votre prochaine destination ?

(Delphine) L’Indonésie ! Je n’ai pas encore escaladé tous les volcans de Java et plongé sur toutes les épaves de Bali !

(Inès) J’aimerais beaucoup continuer à visiter l’Asie mais cet été ce sera un peu moins exotique, je vais découvrir la région bordelaise !

 

Showroomprivé est fier de ses collaboratrices✌️💘🎓💪

Découvrir l'association 🌈