#womenIRL

WONDER MOTHER : LES MÈRES, CES DÉESSES À MILLE BRAS

16 Septembre 2015

10bras

Jeudi, 18h47. Une fin d’après-midi comme les autres à la maison. Le stressomètre à quinze mille, vous courez entre le bain du grand, le biberon de la petite, l’eau des pâtes qui déborde et votre téléphone qui sonne.

Alors que vous décrochez en hurlant à votre fils : “Qu’est-ce que fait ton caleçon au milieu du salon ?!” (ce qui ne manque pas de surprendre votre interlocuteur, qui n’est autre que votre patron), une image vous traverse soudain l’esprit. Shiva, le dieu hindou. Mais si, vous savez, celui qui a plusieurs bras. Ou pour être plus exacte, sa femme, Durga – son nom ne vous dit peut-être rien, mais croyez-moi sur parole, elle est bien plus intéressante que son mari. Car figurez-vous que si ce bon vieux Shiva, qu’on cite si souvent comme référence de personnage multi-task, avait 4 bras, Durga, elle, en avait… dix. DIX. Ça laisse rêveuse, hein ?

Imaginez. Fantasmez.

Si vous aviez dix bras, la vie serait tellement plus simple… ! À cette heure-ci, par exemple. Hop, deux bras pour donner le bain, et même pas peur des jours de shampoing. Un troisième bras pour ranger la maison, parce que vous êtes partie ce matin en la laissant en vrac (comme d’hab). Un autre pour remettre Big Boss à sa place, lui qui n’a toujours pas compris qu’après 18h, vous êtes à peu près aussi disponible que lui à 6h du matin (alors que vous, à 6h, vous êtes déjà au taquet, merci la petite dernière). Un bras pour envoyer un texto à une copine au sujet de la saison 4 de “Nashville” qui démarre bientôt, youpi. Un autre pour préparer le dîner (oui, un seul : après avoir eu un nourrisson calé sur une épaule pendant des mois, vous savez très bien préparer les repas d’une seule main). Un bras qui travaille le triceps avec une haltère, parce oui, Wonder Mother est sportive. Encore deux bras pour se faire une manucure, parce que bon, tous ces ongles à vernir, je vous dis pas le boulot à entretenir régulièrement. Et enfin, le dernier bras pour tenir un bon bouquin, histoire de se détendre un peu.

Dix bras, le compte est bon, cette brave Durga avait tout compris. D’ailleurs, elle était considérée comme “Déesse de la paix” et, je vous le donne en mille, “Mère de tout l’univers”. Je ne sais pas vous mais moi, ça ne m’étonne pas du tout.

Vous soupirez. Inutile de fantasmer. Vous, vous n’avez pas dix bras. Alors les pâtes de votre fiston seront probablement trop cuites, vos ongles n’affichent pas toujours un vernis parfait, et toute Wonder Mother que vous êtes, vous courez, courez, courez.

Oui mais, vous avez deux bras, et c’est déjà énorme. Et largement suffisant, quand on y pense. Parce qu’après la folle danse des bains, repas, brossages de dents et autres histoires du soir, vous n’aurez besoin que de ces deux bras-là pour faire un gros câlin à vos lapins. Au fond, c’est tout ce qui compte, non… ?

Bonne soirée, les mamans déesses. Et surtout restez calmes.