#womenIRL

RENCONTRE AVEC JUSTINE, RÉDACTRICE EN CHEF DE PAULETTE MAGAZINE

04 Mars 2017

Chaque semaine sur KISS, nous mettons une femme à l’honneur. Audacieuses, pragmatiques, créatives, elles sont chefs d’entreprise, artistes, chercheuses, journalistes (liste non exhaustive), et elles nous inspirent !

Après notre rencontre avec Anaïs Dautais Warmel, créatrice de la marque Les Récupérables, voici l’interview de Justine Pinaud, rédactrice en chef du magazine Paulette. Paulette Magazine, c’est avant tout le premier magazine féminin inspiré et inspirant. Il s’agit d’un magazine 100% indépendant, participatif et créatif lancé en 2009. Rencontre avec une femme aussi passionnée que créative…

article_paulette

1. Votre magazine préféré… après Paulette ?

J’aime beaucoup la ligne éditoriale de Society.

2. Un incontournable de votre garde-robe ?

Tout ce qui brille ! Je craque souvent sur des pièces lamées, dorées, rose gold…

paulette_magazine

3. Quelle est votre plante préférée du moment ?

Alors, sachez que je n’ai pas du tout la main verte ! Du coup, je jette mon dévolu sur les seules plantes qui survivent à peu près dans mon appartement : les cactus. Et encore, ils finissent souvent par mourir car je ne sais jamais si je les arrose trop ou pas assez. Il y a quelques mois, j’ai acheté un ficus. Le vendeur m’a dit « Cette plante est parfaite pour vous, elle peut même vivre dans une cave, c’est dire ! ». Deux mois plus tard, mon ficus était mort. 🙄

4. Votre dernier coup de cœur musical ?

Je craque pour toute la jeune génération de chanteuses françaises comme Cléa Vincent, Clara Luciani, Fishbach et Juliette Armanet !

5. Une idée créative farfelue ?

J’ai depuis très longtemps l’envie de faire une série de t-shirts avec des memes d’Internet sur lesquels il serait écrit « Toi meme tu sais ».

6. Le papier dont vous êtes le plus fière ?

Hum, c’est difficile à dire. Au final ce ne sont pas nécessairement les articles en eux-mêmes qui me marquent, mais plutôt les rencontres. Les cafés que je prends pour des interviews qui, au lieu de durer 20 minutes, durent 2 heures. Ou des interviews téléphoniques durant lesquelles j’ai l’impression de partager l’intimité de ceux que j’interroge. Quand je suis fière d’un article, c’est souvent parce qu’à l’origine de cet article, il y a eu une alchimie, un déclic : je mets tout mon cœur et mon énergie pour obtenir un résultat à la hauteur du moment partagé. Ça peut paraître un peu cliché, mais c’est la vérité. 🤗

7. Un pays fétiche pour le lancement de Paulette à l’international ?

L’Italie, sans hésiter ! J’ai vécu là-bas et j’y vais régulièrement en vacances. Si Paulette ouvre des bureaux à Florence, vous pouvez être sûrs que je serai de la partie… 🇮🇹

8. Votre plus gros challenge en tant que rédactrice en chef ?

Faire en sorte que les journalistes respectent les deadlines ? (rires). Plus sérieusement, ce serait réussir à concilier tous les enjeux qui se présentent aujourd’hui. Faire en sorte que le magazine soit à la fois pointu et original, tout en gardant cet ADN qui nous est propre et qui se caractérise par la proximité et la complicité avec nos lectrices. Nous sommes un média, nous sommes donc une source d’information : il est important pour nous de la traiter de manière subtile, en trouvant le bon angle et en veillant à ce que le ton ne soit ni moralisateur, ni frivole.

9. Les prochains défis pour Paulette ?

Nous avons publié une nouvelle formule en janvier 2017 dont nous sommes très fières. Le thème de notre numéro janvier-février était “Le Nouveau Souffle” car pour nous, c’est une page qui se tourne, une nouvelle étape de l’aventure. Nous sommes en pleine évolution. Paulette a désormais un format plus grand, une nouvelle charte graphique, ce qui permet de valoriser encore plus le contenu.

paulette

L’enjeu est de fidéliser les lectrices qui nous suivent depuis plusieurs années déjà et d’aller à la rencontre de celles qui ne nous connaîtraient pas encore. Côté édito, on va continuer à fonctionner par thème car c’est une de nos singularités. Tous les deux mois, nous publions un numéro avec un univers qui lui est propre. Nous travaillons actuellement sur le numéro de mai-juin. Celui en kiosque actuellement est centré sur le thème de La Flemme, avec tous les ingrédients pour paresser comme il se doit. Ce numéro est plus épais, avec encore plus de contenu ! Et oui, Paulette grandit…

10. Un conseil pour les étudiants et jeunes diplômés en journalisme ?

Soyez créatifs ! Aujourd’hui, alors que le clic est roi et que l’on consomme l’information par bribes sur notre feed Facebook ou Instagram, il faut continuer à croire dans le papier (qui n’est pas mort) et continuer de réinventer le digital. Spicee, La Poudre, Les Jours… Les initiatives pour un slow journalisme sont nombreuses sur Internet et je pense qu’il y a plein de défis à relever et toujours de nouvelles idées à imaginer. Alors à vous de jouer ! 💪🏻

#Merci Justine et bravo ! 📝 

Suivez l’actualité de Paulette sur Instagram !

Voir Plus