#womenIRL

#WOMENIRL : Constance & Audrey, fleuristes 2.0

02 Février 2016

Chaque semaine sur KISS le blog, nous mettons une femme à l’honneur. Audacieuses, pragmatiques, créatives, elles sont chefs d’entreprise, artistes, chercheuses, journalistes (liste non exhaustive), et elles nous inspirent. Débutons directement avec non pas une femme, mais un duo de femmes entrepreneures !

Il y a quelques mois, Constance & Audrey, deux collègues-amies, ont décidé de se lancer : elles voulaient avoir leur entreprise à elles. De là est né Flowerness, un site de vente en ligne de fleurs, où elle proposent leurs idées de bouquet idéal, ET chic. Un coup d’éclat !

Vous rêvez de faire comme elles ? Tout est possible ! Leurs conseils.

ARTICLE_COPINEGILLE

Constance de Bosredon, 39 ans, parisienne – Diplômée de l’ESSEC, Constance (à gauche sur la photo) a travaillé dix ans dans la musique dans des labels indépendants. Elle a notamment dirigé la partie label de Kitsuné. Elle y a d’ailleurs collaboré avec Audrey durant 5 ans, qui en est la Directrice Générale.

Audrey Castel Oster, 38 ans, parisienne – Diplômée de droit, Audrey a toujours voulu travailler dans la musique. Après 7 ans dans différents labels, de Sony Music à Kitsuné, elle a finalement évolué vers la mode au sein de Maison Kitsuné.

 

Pourquoi avoir créé votre boite ? Comment vous est venue l’idée ?

Depuis longtemps nous discutions de l’idée de monter un projet ensemble. Aimant toutes les deux beaucoup les fleurs, nous avons fait le même constat : aucun site de vente en ligne de fleurs ne nous plaisait ou ne nous ressemblait vraiment. L’envie était là, nous avions trouvé l’idée, nous nous sommes lancées.

Ce qui vous a fait sauter le pas ? 

Nos amis, notre entourage, qui nous ont tous confirmé que ce service de livraison de fleurs de saison et de bouquets de qualité manquait.

La fois où vous vous êtes dit « bravo moi » ?

Constance : Le 9 septembre 2015 quand nous avons lancé le site ! Je me suis dit que nous avions vraiment réalisé un beau projet et j’en suis toujours très fière.

Audrey : Quand après quelques mois d’existence, on nous dit qu’il y a vraiment un style de bouquets Flowerness… et qu’il est un peu rock ‘n’ roll !

Le jour où vous gagnerez un César de l’entrepreneur, qui voudrez-vous remercier ?

Constance : La liste est longue ! Nous avons eu beaucoup de soutien et de conseils de tout notre entourage : famille & amis, ainsi que tous ceux aussi qui nous ont fait confiance dès le début en commandant des bouquets. Et bien sûr, nos fleuristes partenaires grâce à qui le projet existe et évolue tous les jours.

Audrey : Et PAN!, notre agence interactive, qui a cru au projet à la simple évocation de l’idée !

Un conseil à toutes celles qui voudraient faire comme vous ?

Faire toujours évoluer l’offre, le site, l’idée pour s’adapter aux besoins réels des clients, mais aussi suivre ses envies et ses convictions ! Ne pas avoir peur de dire quelque chose et son inverse dans la même phrase.

Être deux aussi est une grande force.

Votre musique fétiche pour vous donner la pêche ? 

Constance : La musique est très importante dans l’univers de Flowerness, nos bouquets ont des noms de morceaux et nous proposons régulièrement des playlists sur le thème des fleurs ! De mon côté, ce n’est pas très original ces dernières temps, mais dès que je mets David Bowie, je suis heureuse. Un de nos bouquets lui rend bien sûr hommage.

Audrey : Le bouquet qu’on a baptisé Secret Heart m’évoque toujours le titre de Feist ! Joli titre, doux et pétillant qui sied bien à notre univers, je trouve.

Le métier le plus fou que vous avez envisagé de faire (trapéziste, astronaute…) ?

Pas très original… fleuriste ! C’est un très beau métier… mais difficile. On est très admiratives de nos fleuristes partenaires.

flowerness fleurs flowerness

www.flowerness.fr