KIDS

WONDER MOTHER : LE SYNDRÔME DE L’ENFANT SURDOUÉ

15 Septembre 2017

C’est un mouvement qui prend de l’ampleur. Selon certaines maîtresses d’école (légèrement au bout du rouleau), c’est devenu une véritable épidémie. Vous l’avez certainement déjà croisé : le Syndrôme de l’Enfant Surdoué.

Wonder Mother L'enfant Surdoué

Ça commence discrètement dès la crèche. Une maman vous confie d’un air important : “Arthur empile déjà ses cubes par couleurs.” Vous souriez poliment face à cette fascinante information – après tout, entre Wonder Mothers gagas, on se comprend, vous dites-vous en jetant un regard énamouré à votre choupinette qui, elle, n’empile rien du tout et préfère manger lesdits cubes en bavant dessus d’un air ravi. Chacun son trip.

🍼 Puis, à la maternelle, ça se corse. À la sortie de l’école ou lors d’un pot entre copines, c’est la fête aux “Louise compte extrêmement bien pour son âge”, “Valentin adore les livres” et autres “Les jumeaux sont très en avance”. Vous souriez toujours poliment, mais restez perplexe. Quel enfant de 4 ans n’aime pas les livres ? À quoi mesure-t-on cette “avance” ? Si un élève de petite section ne dessine pas un bonhomme-patate dès le mois d’octobre, sera-t-il considéré comme irrécupérablement stupide ? Et surtout, pourquoi diable se monter le bourrichon à ce sujet ? Attention, soyons clairs : vous êtes la première à braire inconsidérément de fierté quand l’un de vos loupiots réussit la moindre broutille, et êtes secrètement scandalisée que leurs exploits ne fassent pas la une de Libé (les aléas de la politique internationale vous semblant clairement moins passionnants que les premiers pas de votre petite dernière). Cependant, de là à confondre vos kids avec des petits prodiges en puissance, ahem, vous restez – hélas – à peu près réaliste. Et toute cette agitation autour des curseurs de progrès de petits lapinous qui avancent courageusement chacun à leur rythme vous déprime un peu.

Tout bascule finalement lors d’un après-midi au square. Des parents soupirent d’un air accablé : “On va devoir le faire tester…” Vous vous affolez : pauvre enfant, à quelle allergie, pour quelle grave maladie ??! Calmez-vous, vous n’avez juste rien compris : le tester pour voir s’il est précoce, bien sûr. Surdoué. En un mot, un génie. Avec, à la clef, valse de pédopsys, saut de classe (+ arrachement à la bande de copains) et tutti quanti. Vous en restez comme deux ronds de flan. Le petit Valentin a-t-il écrit, tel Beethoven enfant, neuf variations en do mineur pendant les NAP ? Louise a-t-elle découvert le vaccin contre le Sida au beau milieu d’une activité pâte à modeler ? Vous continuez à sourire poliment, suivant des yeux vos enfants qui, eux, n’ont rien trouvé de mieux à faire que de mélanger votre San Pé avec de la terre, “pour faire de la soupe d’étoiles magiques, maman”. Le tout, dans une de leurs chaussures neuves, bien sûr.

📚 Les maîtresses, de plus en plus sollicitées par des parents persuadés que leur enfant est le prochain Einstein, menacent de rendre leur tablier. D’autant que le Syndrôme de l’Enfant Surdoué semble être une notion extrêmement malléable – et par conséquent très pratique. En effet, non seulement elle peut expliquer pourquoi tel petiou aime qu’on lui lise des T’choupi, mais également pourquoi tel autre fait bêtise sur bêtise ou affiche un bulletin de notes désastreux : “Non, mais c’est parce qu’il est précoce, du coup, il s’ennuie en classe”. Ah. Last but not least, elle renvoie même certains géniteurs à leur parcours personnel : “Moi aussi, j’étais précoce. J’ai redoublé 8 fois / J’ai sauté 27 classes / Je traduisais déjà Kierkegaard dans le ventre de ma mère”.

Quoi qu’il en soit, en ce qui concerne le développement cérébral de vos petits (et l’espoir qu’ils sauront plus ou moins lire, écrire et compter à 18 ans), vous faites confiance au personnel enseignant, à leur père, à vous-même, et à la vie.

Mais, attendez voir… Maintenant que vous y pensez, cette idée de terre pétillante dans une Converse neuve vous semble tout de même un merveilleux moyen d’exprimer leur créativité. Et cette appellation “d’étoiles magiques”, incroyablement poétique, non ? Une imagination fabuleuse, une sensibilité artistique frappante ! Le genre d’œuvre qui pourrait figurer à la FIAC, carrément. Soudain, l’aveuglante vérité vous frappe sans merci : en réalité, vous aussi, vos enfants sont surdoués.

📞 Quelqu’un aurait le numéro d’un bon pédopsy… ?

🎓 Pour les petits ou les grands génies,
retrouvez toutes nos ventes Enfant jusqu’à -70 % sur showroomprive.com

Je découvre