#womenIRL

7 raisons de ne pas vous en faire pour sa première rentrée

01 Septembre 2016

L’année dernière, chères Wonder Mothers, nous avions parlé ensemble de ce moment si délicat qu’est l’Adaptation. Cette année, n’écoutant que notre courage, abordons le cas ô combien terrifiant de la première rentrée de maternelle !

Wonder Mother rentrée

Votre petit amour s’apprête à entrer à l’école et ça vous émotionne puissance trois milliards ? Vous faites des cauchemars en mode petite section ? Vous chouinez lamentablement en serrant contre vous son mini cartable tout neuf ? Pas de panique. Nous sommes tous passés par là – parfois même plusieurs fois. Mais voici un message d’espoir : nous avons tous survécu. Et même mieux que ça, au final, nous avons adoré. Alors, pour que vous ne perdiez pas toute dignité aujourd’hui jour de rentrée (car oui, c’est certain, vous la perdrez, et pas qu’un peu), laissez-moi donc vous remonter le moral en 7 points. Promis, juré, vous y arriverez !

1- Vous avez bien plus peur que lui

Regardez-vous. Des cernes jusque-là, les yeux humides, le cœur à wattmille et le ventre tordu. Maintenant, regardez-le, lui. Un peu d’appréhension ? Probablement. Mais surtout un grand sourire de fierté, des yeux brillants d’excitation et des petits petons qui courent tout seuls jusqu’au super toboggan de la cour de récré. ALLÔ ALLÔ, IL VA TRÈS BIEN ! Et même s’il y aura quelques larmes les premiers matins, elles dureront environ 2 secondes et demi après votre départ. Vous, essayez donc de sécher les vôtres d’ici quelques heures… Soyez forte, je crois en vous.

2- Votre bébé sera toujours votre bébé

Derrière votre émouvante angoisse de voir votre petit entrer à l’école, se cache aussi la terrible impression qu’il vous échappe vitesse grand V, pour filer à jamais dans le monde des grands. Oui, il pousse – et c’est pour ça que vous l’avez fait, à la base. Mais ne paniquez pas : même en primaire, même ado, et même (oui oui) à 45 ans, il sera toujours votre petit bébé adoré… Il faudra peut-être juste cesser de le lui dire en public à ce moment-là, mais bon, vous avez un peu de temps devant vous.

3- Votre chaton va vous expliquer l’art moderne…

Un des trucs les plus cools de l’école ? Les sorties. Musées, chèvreries, petites fermes, expos, jardins, elles sont variées, mais toujours extras. Non seulement elles font voir du pays aux enfants (et manger des pique-niques, le kiff ultime pour eux), mais en plus, elles vous permettent d’entendre des choses fabuleuses telles que : “tu vois maman, aujourd’hui j’ai fait un dessin en cubix, comme Pikâsso. La dame du musée m’a dit que ça ressemblait aussi un peu à son copain Georges Prak.” Priceless.

4- … et vous apprendre le yoga

Cours de théâtre, initiation tennis, guitare, trompette ou pâtisserie… À l’école, les enfants testent un nombre hallucinant d’activités, ces petits veinards. Et voilà comment vous vous retrouvez, un dimanche matin, à suivre doctement les conseils de votre mini-vous, allongée par terre, un pied sur une épaule : “maintenant maman, tu descends les mains en soufflant fort, comme si tu posais un bagage très très lourd. Tu vas voir, ça va te détendre beaucoup.” Magique.

5- Il va découvrir l’amour et l’amitié

Bien sûr, à la crèche, au parc ou chez l’ass’ mat, votre petit cœur s’était fait des copains. Mais à l’école, les choses sérieuses commencent. Bientôt, vous connaîtrez toutes les subtilités des liens entre Louise, Marcus et Hugo, les fluctuations entre “meilleurs” et “presque meilleurs” amis, les terribles chagrins en cas de disputes irréparables (= durant au moins 4 minutes), et recevrez à la maison une petite blonde à bouffer toute crue prénommée Gaëlle, première fiancée officielle de votre fils. L’école, c’est d’abord et aussi l’école de la vie. Et c’est merveilleux.

6- Vous avez enfanté un génie

Soyons clairs. Vous ne comprenez pas trop les parents qui veulent à tout prix que leur gamin soit “en avance” – vous, vous préférez plutôt qu’il prenne bien son temps, jouisse au maximum de son enfance pépère et ne s’embête surtout pas à tout apprendre trop tôt… En revanche, en voyant son premier bonhomme-patate (sublime !), la première fois qu’il écrira son prénom tout seul (incroyable !), ou lors de sa première récitation de poésie (magnifique !), vous suffoquerez de surprise, de passion et de fierté : votre gamin, c’est Einstein. Son talent n’a d’égale que sa mignonnerie. Vous avez donné le jour à un prodige. BRAVO.

7- Il y a des vacances toutes les deux secondes

Tout ceci est bien joli, l’école a l’air super, et j’ai presque réussi à vous rassurer… Mais quand même, vous avez toujours le plexus un peu serré. Alors voici notre septième et ultime raison de vous réjouir : les gamins n’y vont pas des masses, à l’école. En vrai, ils sont en vacances toutes les trois minutes. Vous allez vite le comprendre. Et on ne parle même pas des jours de grève, d’enfants malades ou fériés. Bref, vous allez vite réaliser que les jours d’école, c’est pain béni. Mais ça, c’est un autre sujet…

 

Bonne rentrée, les Wonder Mothers !