#womenIRL

RENCONTRE AVEC DELPHINA, FONDATRICE DE « DRESSWING »

10 Janvier 2017

Chaque semaine sur KISS, nous mettons une femme à l’honneur. Audacieuses, pragmatiques, créatives, elles sont chefs d’entreprise, artistes, chercheuses, journalistes (liste non exhaustive) et elles nous inspirent !

Après notre rencontre avec Jeanine, fondatrice de la marque Comète Paris, voici l’interview de Delphina Tomaszewska, créatrice du service Dresswing, qui propose de louer, d’acheter, de mettre en location ou de vendre des pièces de luxe et de créateurs.

showroomprive201706194-1-ConvertImageDelphina et Xavier. Associés mais aussi frère et sœur ! Man Raising Hand, Type-1-2 on Apple iOS 10.2 Woman Tipping Hand, Type-3 on Apple iOS 10.2

1. Le dressing de vos rêves ?

Le dressing de mes rêves est avant tout un dressing qui correspond à ma vie et à mon style. Des basiques de bonne qualité (matières naturelles et coupe irréprochable), quelques pièces vintage pour ne pas sombrer dans l’ennui et une belle collection de sacs à main. 🙂 Quand j’ai envie de belles pièces, je préfère les louer car je m’en lasse vite et je ne ressens pas le besoin de les posséder. Ce qui compte c’est juste l’effet nouveauté du début, j’ai vite envie d’autre chose. Je préfère louer 10 robes différentes que de dépenser 600 euros dans une robe de soirée que je ne porterai qu’une seule fois !

2. Un accessoire indispensable ?

Rien de mieux qu’un sac à main pour rehausser une tenue. Je les aime sous toutes les formes : petit, grand, en bandoulière, en pochette… Je n’ai en revanche pas encore sauté le pas du sac à dos, pourtant il y en a de très jolis mais je dois avoir une barrière psychologique que je n’arrive pas à franchir. C’est un peu comme la banane (à part cette sublime banane Chanel Vintage que nous avons chez Dresswing). Donc à priori vous ne me verrez jamais avec une banane, ni un sac à dos 🙂

3. Une idée reçue qui vous déplaît à propos des femmes ?

J’ai beaucoup entendu que c’était plus dur d’entreprendre quand on était une femme et qu’il fallait davantage se battre pour se faire entendre. Je n’ai jamais ressenti cela, au contraire je pense même que c’est un avantage car nous sommes moins nombreuses et il est plus facile de sortir du lot.

4. La dernière pièce que vous avez empruntée ?

Je viens de me réserver un petit perfecto en cuir pour une semaine, je rentre de Londres quelques jours et je suis dans un mood un peu rock. 🙂

Pub+Dresswing+1

5. Un créateur fétiche ?

Je crois que celui qui me procure le plus d’émotions est Valentino avec ses robes de soirée. Je pourrais les regarder pendant des heures. Sinon pour les sacs, au-delà de ma passion pour Céline, j’ai découvert récemment une jeune marque de pochettes (Eli Grita)  qui me mettent de bonne humeur à chaque fois que je les vois. Les chaînes sont amovibles, les covers interchangeables et les couleurs pleines de peps, bref, tout ce que j’aime !

6. Votre film de business woman préféré ?

Je n’ai pas de film préféré, il y a beaucoup de conférences TED inspirantes. Dans un autre genre, j’ai trouvé “Le Nouveau Stagiaire” avec Robert de Niro, stagiaire de 70 ans d’Anne Hathaway à la tête d’une start-up à la croissance florissante, assez moderne et juste dans les difficultés que peuvent rencontrer les jeunes femmes ambitieuses dans leur vie personnelle et professionnelle.

7. Le pays dans lequel vous voudriez démarrer un nouveau projet ?

Il y a beaucoup de pays qui m’attirent, je suis une passionnée de voyages. Je rêve de lancer ma marque de vêtements un jour. Pourquoi pas au Portugal, je me vois bien vivre entre deux pays. Lisbonne est une ville agréable et de plus en plus dynamique, qui attire de plus en plus d’entrepreneurs par sa qualité de vie exceptionnelle. De nombreuses marques y fabriquent leurs vêtements, car il y a un bon équilibre entre les prix, la qualité et l’éthique et tout ça à 2 h de vol.

Chaussures DW  robe noire DW  Sac DW  sac 2 DW

8. Votre endroit préféré pour shopper à Paris ?

Je suis une addict du shopping online. Je préfère fuir les foules des boutiques et shopper du fond de mon canapé avec une petite tasse de thé ! Le problème c’est qu’il faut avoir un sacré self control car c’est un peu comme si vous aviez les meilleures boutiques du monde entier dans votre salon 24/7.

9. Votre plus gros challenge en tant qu’entrepreneuse ?

Désaisonnaliser la location et en faire une nouvelle façon de consommer la mode. Les marques de fast fashion sont la réponse la plus directe à nos envies de shopping immédiates sans dépenser des fortunes et nous consommons de manière trop compulsive des vêtements de mauvaise qualité que nous cumulons dans nos placards. C’est un peu la junk food de la mode. 🙂

10. Un conseil pour les étudiants et jeunes diplômés ?

Je pense qu’il faut entreprendre jeune car nous sommes plus agiles et avons moins à perdre. Pour autant, je trouve ça important de faire un petit tour dans des grosses boîtes afin de se structurer un peu et apprendre.

#Merci Delphina ! Et bravo. DressThumbs Up Sign

14553317_103612993470462_2169644798779064320_n15624501_715447455282077_6064804807649001472_n15623981_733067300190905_5336720323838476288_n15534710_1840016832950735_5238029405669818368_n15337243_1840210809594536_380271765823160320_n15538572_946701362130728_3793532578611331072_n Suivez les aventures de Delphina et de son équipe sur leur compte Instagram !